Blog

Tendinite, tendinose ou tendinopathie du pied

Le tendon est une bande fibreuse de tissu qui relie un muscle à un os. Il existe de nombreux termes pour décrire les cas où le tissu tendineux est enflammé, blessé ou endommagé, notamment la tendinite, la tendinose et la tendinopathie.

Connaître ces appellations et comprendre les conditions auxquelles elles font référence peut aider les patients à mieux comprendre leur plan de traitement et à prendre des mesures pour prévenir l'apparition de problèmes tendineux par la suite.

Voici une description des termes utilisés pour décrire les affections tendineuses les plus communes.

Tendinite

Jadis, le terme tendinite était utilisé pour décrire la plupart des douleurs tendineuses. De nos jours, cette appellation est utilisée uniquement pour décrire l'inflammation aiguë du tendon causée par de petites déchirures, qui se produisent lorsque la structure musculo-tendineuse est surchargée par une force de traction trop élevée et/ou trop soudaine. Les symptômes habituels comprennent des douleurs localisées, de l'enflure et une sensation de chaleur.

Bien qu'il s'agisse encore d'un diagnostic très courant, les études démontrent de plus en plus que ce que l'on croyait être une tendinite est en fait une tendinose.

Tendinose

La tendinose est définie comme une dégénérescence non inflammatoire d'un tendon. Cette dégénérescence peut inclure des changements dans la structure ou la composition du tendon. Ces changements résultent souvent de contraintes répétitives sur un tendon qui n'a pas suffisamment de temps pour guérir.

Tendinopathie

Le terme tendinopathie est généralement utilisé pour décrire tout problème impliquant un tendon. Le suffixe « pathie » est dérivé du grec et désigne une maladie ou un trouble. Par conséquent, tendinopathie signifie littéralement une maladie ou un trouble au niveau d'un tendon. Par conséquent, sans les tests spécifiques pertinents, il peut être difficile de déterminer à 100% ce qui se passe dans le tendon. Cependant, grâce à un examen détaillé, nous pouvons déterminer et traiter les mécanismes des blessures.

Alors que la plupart des experts définissent la tendinopathie comme un terme générique pour décrire toutes les affections tendineuses, d'autres peuvent l'utiliser pour décrire une affection tendineuse chronique qui ne guérit pas. Par exemple, un coureur qui a souffert d'une tension tendineuse répétitive qui ne guérit pas correctement peut recevoir un diagnostic de tendinopathie.

Pour éviter toute confusion, les patients qui reçoivent un diagnostic de tendinopathie devraient demander à leur podiatre de préciser les détails de leurs blessures aux tendons.

Principales différences entre tendinite et tendinose

  • Contrairement à la tendinite, la tendinose peut prendre plusieurs mois à traiter.
  • Les méthodes de traitement de la tendinose et de la tendinite peuvent varier. Par exemple, certains affirment que la tendinose ne devrait pas être traitée avec des AINS ou des corticostéroïdes. Ils croient que ces médicaments freinent la reconstruction normale du tendon et affaiblissent sa structure, entraînant des problèmes de guérison à long terme.
  • La tendinose touche habituellement les personnes qui s'adonnent à des activités à haute intensité ou à des sports exigeant des mouvements répétés des tendons ou, à l’autre extrême, des gens très inactifs.

Traitement de la tendinite

Dans le cas d'une véritable tendinite, le traitement peut prendre de 2 à 6 semaines, selon l'intensité de l'inflammation. Optez pour les méthodes suivantes :

  • Le repos, de sorte à éviter le mouvement répétitif qui a causé la douleur à l'origine
  • Utilisation à court terme d'anti-inflammatoires en vente libre, comme l'ibuprofène ou le naproxène
  • Application de glace
  • L'achat d'une attelle, écharpe ou orthèse

Tendinose

Les principaux objectifs du traitement de la tendinose sont la prévention des blessures, la réduction de la douleur, le retour vers un tendon « sain ».

Les recommandations de traitement comprennent :

  • Reposer le tendon atteint donne peu de résultat. Il faut au contraire l’activer de manière progressive
  • Prendre une pause toutes les 15 minutes si votre travail consiste à exécuter une tâche répétitive
  • Appliquer de la chaleur pendant 15 minutes, plusieurs fois par jour
  • Utilisation d’appareil ergonomique pour faciliter son travail
  • Port d'appareils orthopédiques ou de bandage pour le soutien du tendon atteint lors du processus de guérison initial et de la remise en activité
  • Effectuer des exercices d'étirement légers des structures musculaires en périphérie
  • Faire bouger la zone touchée selon son amplitude de mouvement naturelle pour prévenir le raccourcissement des muscles concernés et augmenter la circulation sanguine
  • L’activité ou le « cross-training » permet de demeurer actif tout en permettant la guérison
  • Entraînement à la force excentrique ciblé du tendon affecté : un programme progressif est la clé de la réhabilitation
  • La nutrition, y compris la vitamine C, le manganèse et le zinc pour la synthèse de la production de collagène (un nutritionniste peut vous aider à déterminer si votre apport en nutriments nécessaires à la production de collagène est suffisant)
  • Une compréhension profonde de la cause qui a menée à l’apparition de la tendinopathie de façon à limiter la récurrence
  • Il s’agit habituellement d’une multitude de facteurs interdépendants qui agissent dans l’évolution et non un seul facteur

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

Antonin Bérubé

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre

Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.