Blog

Est-ce que je devrais consulter un podiatre ou un physiothérapeute?

Collaborer avec les deux professionnels, le physiothérapeute et le podiatre est super important! Dans le but d’offrir les meilleurs soins aux patients, plus particulièrement pour ceux ayant des blessures liées à la course à pied ou aux membres inférieurs, établir une excellente relation entre ces deux spécialistes est important.

D’ailleurs, cela suscite davantage d’engagement de la part du patient à l’égard de son traitement par son équipe si celle-ci prend en considération l’ensemble de son dossier plutôt que de se concentrer uniquement sur son domaine de spécialité.

Consultation entre un podiatre et un patient

Exemple 1: consulter un physio pour une blessure récurrence au genou

Pour donner un exemple concret, prenons une personne qui consulte un physiothérapeute pour une blessure récurrente au genou due à une surutilisation de ce dernier.

Concrètement, ce patient arrivera à un stade où il sera prêt à reprendre la course à pied et il serait judicieux de consulter un podiatre si le problème, la douleur, a tendance à revenir suite à la reprise des activités.

Ce spécialiste pourrait vérifier dans quelle mesure le fonctionnement des pieds du patient et le port de chaussures inappropriées, notamment celles de travail ou de tous les jours, contribueraient aux problèmes.

De manière générale, le physiothérapeute peut référer vers le podiatre pour s’assurer de la santé de l’alignement biomécanique des pieds et déterminer si ceux-ci peuvent contribuer ou non à la pathologie traitée. Dans ces cas, une collaboration permet d’obtenir des conseils spécifiques sur le rôle des pieds en lien avec les membres inférieurs et d’avoir une approche « bas vers le haut ».

Il est sage de demander conseil sur le type de chaussures de course qui convient le mieux à votre entraînement ou à votre contexte de compétition. Malgré l'absence de preuves solides que certains types de chaussures peuvent réellement faire une différence en termes de prévention des blessures, il y a certainement des corrélations possibles entre les types de chaussures que vous portez et l'incidence de l'impact sur le corps du pied.

Pensons aux chaussures minimalistes qui mettent plus de poids sur l'avant-pied que les chaussures traditionnelles qui passent davantage par le talon, si elles sont utilisées en conséquence. Des discussions à ce sujet et même de petits changements, comme porter des chaussures de jogging plus souvent plutôt que des sandales ou des flip flops, pourraient faire une différence pour aider à récupérer plus rapidement avant la prochaine session et, par conséquent, réduire le risque de blessure.

chaussures

Exemple 2: Fasciite plantaire traitée par un podiatre

Un autre exemple d'une situation cette fois-ci, c'est que si le podiatre traite un patient pour une fasciite plantaire (la condition du pied la plus courante), il pourrait alors, dans le cadre de son plan de retour à la course, le référer au physiothérapeute pour obtenir une évaluation complète quant à savoir comment il peut traiter tous ses troubles associés à la résistance, notamment la force musculaire en général.

Selon l'expertise du podiatre traitant, la consultation peut également porter sur la force dans la région du bas de la jambe ou du pied et sur la reprise du programme de course. Une référence vers le physiothérapeute peut aussi être faite lorsqu’une analyse de la technique de course ou des méthodes d’entraînement doit être évaluée plus en profondeur. Dans le cas d’une fasciite plantaire, la combinaison avec un protocole complet d’étirements et d’exercices combinés, ainsi que de la mobilisation, permettra une évolution favorable plus rapide.

D'après ces deux exemples, nous pouvons constater qu'en utilisant l'expertise de chaque type de praticien, nous obtenons les meilleurs résultats et les meilleurs soins possibles pour les patients. Non seulement pour aider à remettre le patient sur pied et à le faire courir le plus tôt possible, mais aussi pour aider à prévenir de futures blessures.

Une association bénéfique pour les patients

Donc, une approche complémentaire entre le podiatre et le physiothérapeute, où l'accent est mis sur l'éducation et la réadaptation du patient d’un point de vue global, est à privilégier pour que celui-ci puisse reprendre l’entraînement et, éventuellement, l’activité physique.

casse-tete

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

antonin

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre
Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.