Instabilité de la cheville

EN SUIS-JE ATTEINT?

  • Le pied verse facilement vers l’extérieur.
  • Tendance à faire des entorses plus facilement et à répétition.
  • Les muscles des pieds et des jambes se fatiguent plus rapidement, car ils doivent fournir plus de stabilité à la cheville.
  • La course ou les longues randonnées sur des terrains inégaux causent de la douleur.
  • Enflure et douleur résiduelle depuis l’évènement traumatique.
  • Vous avez déjà subi une ou plusieurs entorses.

Qu’est-ce que c’est au juste ? 

La majorité des entorses se font en « inversion », c’est-à-dire que le pied rentre vers l’intérieur. Il en résulte une douleur et une inflammation à l’extérieur de la cheville puisque les ligaments peuvent être étirés ou déchirés partiellement, voire complètement, dans les cas plus sévères.

Plus de 70 % des cas d’entorse de chevilles provoqueront des douleurs résiduelles pendant 6 à 24 mois. Les récidives d’entorses sont fréquentes puisque les ligaments atteints perdent de leur capacité de stabilisation. Environ 50 % de ces personnes auront une seconde entorse et plusieurs d’entre elles auront des entorses à répétition.

L’instabilité chronique de la cheville se développe et devient symptomatique lorsque ces blessures ne sont pas traitées et guéries complètement. Les ligaments demeurent affaiblis malgré la dissipation de l’inflammation aiguë et la diminution des douleurs.

La marche sur des terrains inégaux, l’activité physique ou les longues périodes debout deviennent inconfortables et causent des douleurs à la cheville. La cheville a également tendance à se tordre et à « lâcher » plus facilement, résultat d’un manque de stabilité.

cheville

Traitements à la maison

- Appliquez de la glace durant 10 minutes toutes les 2-4 heures.

- Étirez vos mollets régulièrement.

- Diminuez temporairement la marche ou toute activité physique pouvant demander une longue période en position debout sur vos pieds (ex. : course ou longue marche).

- Portez des souliers appropriés plus rigides et de la bonne grandeur.

Évitez les talons hauts, les souliers étroits et les ballerines.
Portez des souliers avec une semelle rigide et coussinée à l’avant-pied.
Vous avez la possibilité d’ajouter un berceau à l’avant du soulier (modification effectuée par un cordonnier).
Un soulier orthopédique spécialisé peut être envisagé.

- Placez un pad « rétrocapital » juste avant les têtes métatarsiennes qui se trouve dans certaines pharmacies ou les magasins orthopédiques.

- En cas d’orteils marteaux, utilisez un bandage pour garder ceux-ci vers le bas ce qui aidera à diminuer la douleur.

- Ajoutez une semelle préfabriquée coussinée pour le confort (achat en pharmacie).

Traitements par votre podiatre

- Établissement d’un diagnostic précis (ex. : dysfonction de la plaque plantaire, capsulite ou fracture de stress).

- Évaluation complète pouvant inclure une technique d’imagerie médicale.

- Orthèse plantaire pour redistribuer adéquatement les pressions plantaires.

- Infiltration de cortisone.

- Recommandation de chaussures adaptées.

Pieds

Faites votre premiers pas vers la guérison.

Antonin Bérubé

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre

Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.

Dr. Dominic Chicoine, votre podiatre

Dominic Chicoine est diplômé au Doctorat en Médecine Podiatrique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Passionné par la biomécanique, il poursuit ses études à la maîtrise à l’Université Laval sur les pathologies musculo-squelettiques du pied et de la cheville qu’il terminera en septembre 2019.

Dominic Chicoine