Blog

Jambe plus courte que l’autre: comment est-ce possible?

Pour beaucoup d'entre nous, il n'est pas rare d'avoir une légère différence au niveau de la taille de nos pieds ou même de nos jambes. Bien souvent, il est préférable d'acheter des chaussures dont la grandeur correspond à celle du pied le plus grand afin d'éviter les crampes aux orteils et la douleur. Mais en cas de légère différence quant à la longueur des jambes, y a-t-il une quelconque influence sur le corps ? Tout d'abord, abordons les principes de base sur les différences de longueur des membres.

Que se produit-il sur une personne lorsqu'il y a une différence de longueur de jambe ?

Pour certains, le fait d'avoir une légère différence de longueur de jambe ne causera aucun problème, et il se peut même qu'ils ne le sachent pas. Pour d'autres, cela peut entraîner des symptômes douloureux, modifier leur démarche (la façon dont ils marchent), ainsi que favoriser le développement d'autres complications et avoir un impact négatif sur leur qualité de vie. L'ampleur de l'effet est fortement liée à la différence mesurable entre les deux jambes et à la façon dont le corps réagit (ou ne réagit pas) pour compenser cette différence.

Qu'est-ce qui cause une différence dans la longueur des jambes ?

Diverses causes peuvent expliquer une telle différence, dont notamment :

  • Anomalies de croissance;
  • Lésion osseuse menant à la guérison différée d’un emplacement (comme une fracture);
  • Dommages au cartilage de croissance au cours de l'enfance;
  • Maladies et infections osseuses;
  • Affections neurologiques;
  • Affections inflammatoires touchant les articulations (comme l'arthrite);
  • Biomécanique anormale du pied;
  • Contraction des tissus; et
  • Laxité et faiblesse ligamentaires.

Comme vous avez pu le constater, certains de ces éléments ne concernent que les muscles et les tissus, et non les os. En effet, les différences de longueur des jambes peuvent avoir une cause structurelle ou fonctionnelle.

Les différences structurelles se traduisent par une différence dans la longueur de l'os de la cuisse ou de l'os du tibia. Cela peut occasionner une inclinaison des hanches et avoir une incidence sur diverses articulations et sur les os des pieds et des jambes, ainsi que sur la colonne vertébrale.

Les différences fonctionnelles, quant à elles, se caractérisent par une différence de longueur observée en position debout en raison de problèmes biomécaniques liés à la façon dont les muscles, les tissus conjonctifs et les os fonctionnent ensemble. Cela se produit même si la longueur de l'os du tibia et de la cuisse n’est pas identique. Ceci est souvent dû à une contracture musculaire, plus spécifiquement au niveau des hanches, ainsi qu'à une laxité ligamentaire ou une dysfonction tendineuse touchant un pied plus que l'autre.

Quels sont les symptômes ? Comment les reconnaître?

Ces symptômes peuvent considérablement varier selon l'ampleur de la différence et le désalignement des membres inférieurs qui en résulte. Le positionnement des os, des articulations, des muscles et des tissus conjonctifs dictera quelles structures sont surchargées, sollicitées, étirées et limitées dans leurs mouvements. De ce fait, il est difficile d'identifier avec exactitude les symptômes, mais ils peuvent inclure :

  • Modification au niveau de la démarche comme le boitement;
  • Des pas plus courts de la jambe concernée;
  • Vitesse de marche plus lente;
  • Répartition inégale de la charge et de la pression entre les jambes;
  • Fractures de fatigue unilatérale;
  • Tendinopathies récurrentes;
  • Douleur à la hanche;
  • Douleur au genou;
  • Douleur au dos réfractaire

Que doit-on faire ?

Dans un premier temps, demandez à votre podiatre d'évaluer la différence de longueur de vos jambes de façon professionnelle. Il mesurera les différences structurelles et fonctionnelles, et s'assurera de trouver la source du problème. De plus, il pourra faire la lumière sur les facteurs influant sur la différence pour obtenir les meilleurs résultats pour vous. Des radiographies peuvent être jugées nécessaires à cette étape. Après avoir déterminé la présence ou l'absence d'une différence et son ampleur, il pourra établir le meilleur plan de traitement pour vous, en fonction de votre âge, de vos symptômes et du risque de problèmes futurs. Il peut s'agir notamment de :

  • Orthèses visant à corriger toute anomalie fonctionnelle et à aligner les membres les uns par rapport aux autres;
  • Procédure de modification des chaussures, telle que la fabrication d'une chaussure pour aligner les articulations des membres inférieurs; et
  • Étirement et renforcement des muscles tendus ou affaiblis afin d'améliorer les fonctions biomécaniques.

Dans la plupart de ces cas, il travaillera en collaboration avec un professionnel de la santé autre, comme un chiropraticien, pour avoir une vue globale de votre posture et du positionnement de votre sacrum.

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

Antonin Bérubé

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre

Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.

Dr. Dominic Chicoine, votre podiatre

Dominic Chicoine est diplômé au Doctorat en Médecine Podiatrique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Passionné par la biomécanique, il poursuit ses études à la maîtrise à l’Université Laval sur les pathologies musculo-squelettiques du pied et de la cheville qu’il terminera en septembre 2019.

Dominic Chicoine