Blog

Les orthèses plantaires sont-elles utiles dans le traitement de l'instabilité latérale de la cheville ?

L’entorse de la cheville affecte environ 2 millions de personnes aux États-Unis chaque année. De ce nombre, jusqu’à 73% auront une récurrence et 53% souffriront d’une perte de fonction à long terme [1]. Une de ces pertes de fonction se nomme l’instabilité latérale de la cheville [2]. Cette perte de fonction peut mener à des entorses de la cheville à répétition. Les orthèses plantaires peuvent-elles venir combler cette perte de fonction?

Orthèse
Image : fr.123rf.com : image ID : 85987475

Tout d’abord, il est important de comprendre que les gens atteints de ce problème possèdent un déficit proprioceptif (de sensation) au niveau des ligaments de la cheville. En effet, comme les ligaments sont étirés, même une fois que la douleur n’est plus ressentie, les muscles contrôlant l’articulation de la cheville peuvent réagir moins rapidement. De plus, les individus atteints de ce problème se retrouvent avec une faiblesse des muscles qui protègent la cheville contre les entorses [3]. Ils sont donc plus à risque de subir d’autres entorses de la cheville

Pour contrer ces faiblesses musculaires, des exercices de renforcement et de stabilisations spécifiques sont primordiaux comme première ligne de traitement. De plus, il est conseillé de porter une attelle de la cheville un an suivant la dernière entorse dans tous les sports de contact ou demandants des changements de direction brusques [4]. Il est important de suivre ces recommandations étant donné que si l’instabilité de la cheville reste non traitée, elle peut entrainer de l’arthrose à la cheville pouvant mener à une chirurgie. L’orthèse plantaire peut être utilisée pour aider les gens à traiter cette pathologie. Deux études ont été menées sur une population présentant l’instabilité latérale de la cheville. Elles concluaient que l’orthèse plantaire augmente la stabilité de la cheville et l’équilibre [5, 6]. Elle ne devrait toutefois pas être utilisée comme traitement unique pour l’instabilité latérale de la cheville. L’orthèse plantaire est plutôt un traitement adjuvant aux exercices de renforcement, d’étirement et d’équilibre prescrits. Elle vise à rendre votre cheville plus stable et améliorer votre équilibre. Par contre, lors d’activités physiques plus difficiles, comme le basketball ou le tennis par exemple, d’autres types de support comme les attèles de cheville (chevillère) sont toutefois préconisés, car l’orthèse plantaire peut ne pas être suffisante. Finalement, l’orthèse peut servir de traitement afin de faire une transition entre la chevillière et le soulier seul. Le but étant de venir se départir éventuellement de tous les supports orthopédiques. Cependant, cet objectif peut parfois être impossible chez certains individus. Vous devriez donc demander un avis médical avant d’enlever un support à votre cheville visant à prévenir des entorses futures.

Dans le doute ou si vos symptômes persistent, consulter votre podiatre, il saura vous conseiller le meilleur plan de traitement pour votre condition.

Références scientifiques:

  1. Waterman, B.R., et al., The epidemiology of ankle sprains in the United States. J Bone Joint Surg Am, 2010. 92(13): p. 2279-84.
  2. Moisan, G., M. Descarreaux, and V. Cantin, Effects of chronic ankle instability on kinetics, kinematics and muscle activity during walking and running: A systematic review. Gait & Posture, 2017. 52: p. 381-399.
  3. Thompson, C., et al., Factors Contributing to Chronic Ankle Instability: A Systematic Review and Meta-Analysis of Systematic Reviews. Sports Med, 2018. 48(1): p. 189-205.
  4. Shakked, R. and S. Sheskier, Acute and Chronic Lateral Ankle Instability Diagnosis, Management, and New Concepts. Bull Hosp Jt Dis (2013), 2017. 75(1): p. 71-80.
  5. Abbasi, F., M. bahramizadeh, and M. Hadadi, Comparison of the effect of foot orthoses on Star Excursion Balance Test performance in patients with chronic ankle instability. Prosthetics and Orthotics International, 2018. 43(1): p. 6-11.
  6. Dingenen, B., et al., Muscle-Activation Onset Times With Shoes and Foot Orthoses in Participants With Chronic Ankle Instability. J Athl Train, 2015. 50(7): p. 688-96.

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

Gabriel Moisan Vignette

Dr. Gabriel Moisan, votre podiatre

Gabriel est diplômé au doctorat de premier cycle en médecine podiatrique et à la maîtrise en sciences de l'activité physique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Il poursuit présentement des études doctorales qui visent à mieux comprendre les effets des orthèses plantaires chez des individus avec une instabilité chronique de la cheville.
Depuis 2015, Dr Moisan enseigne divers cours aux étudiants en médecine podiatrique à l'Université du Québec à Trois-Rivières, dont un cours sur les méthodes de prescription des orthèses plantaires.

Dr. Dominic Chicoine, votre podiatre

Dominic Chicoine est diplômé au Doctorat en Médecine Podiatrique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Passionné par la biomécanique, il poursuit ses études à la maîtrise à l’Université Laval sur les pathologies musculo-squelettiques du pied et de la cheville qu’il terminera en septembre 2019.

Dominic Chicoine