Blog

Qu’est-ce que le syndrome du sinus du tarse ?

Tout d’abord, il est facile de confondre l’instabilité chronique de la cheville du syndrome du sinus du tarse, car ils sont souvent présents en même temps.

Comment les distinguer ?

Le principal facteur qui les distingue est que le syndrome du sinus du tarse se présentera comme une douleur profonde à l’intérieur de la cheville. De plus, il est possible que la population atteinte de cette pathologie sente une forme de point ou de coincement à l’intérieur de leur cheville. Cette douleur prendra origine de la région antérolatérale de la cheville.

En plus de la douleur, les gens atteints du syndrome du sinus du tarse auront une sensation que leur cheville veut «lâcher» ou que leur cheville est «faible».

Qu'est-ce qui explique la douleur ?

En effet, l’instabilité de la cheville amènera un mouvement excessif sur celle-ci. Cela entrainera des lésions sur les ligaments. Étant donné que la stabilité sera compromise, les ligaments auront de la difficulté à guérir. Il y aura alors une accumulation de tissus fibreux dans le sinus du tarse. C’est donc cette accumulation de tissus fibreux, provenant des ligaments, qui entrainera la douleur à la cheville. 10 à 25 % des gens souffrant d’instabilité chronique de la cheville auront une instabilité subtalaire [2].

Quels sont les facteurs de risque menant au développement du syndrome du sinus du tarse ?

Autant l’instabilité chronique de la cheville que l’instabilité de l’articulation subtalaire sont des facteurs de risque de développer un syndrome du sinus du tarse. À ces facteurs s’ajoutent : une mauvaise circulation veineuse ainsi qu’un traumatisme important à la région externe de la cheville. Par contre, ce n’est pas parce que vous avez ces facteurs de risque que vous développerez nécessairement le syndrome du sinus du tarse.

En effet, plusieurs personnes souffrant d’instabilité chronique de la cheville ne développeront pas le syndrome du sinus du tarse. Cependant, si vous souffrez d’une instabilité de la cheville, il est important de la soigner le plus tôt possible. Pour ce faire, vous pouvez consulter les articles podformance.

Si vous croyez être atteint du syndrome du sinus du tarse, continuez à suivre notre blogue, un article suivra sur les traitements maison pour cette pathologie. Il est aussi possible de consulter votre podiatre afin qu’il confirme le diagnostic et qu’il trouve une solution personnalisée pour votre pathologie.

Références scientifiques:

  • 1. Yamaguchi, R., et al., Anatomy of the Tarsal Canal and Sinus in Relation to the Subtalar Joint Capsule. Foot & Ankle International, 2018. 39(11): p. 1360-1369.
  • 2. Brantigan, J.W., L.R. Pedegana, and F.G. Lippert, Instability of the subtalar joint. Diagnosis by stress tomography in three cases. J Bone Joint Surg Am, 1977. 59(3): p. 321-4.

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

Dr. Dominic Chicoine, votre podiatre

Dominic Chicoine est diplômé au Doctorat en Médecine Podiatrique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Passionné par la biomécanique, il poursuit ses études à la maîtrise à l’Université Laval sur les pathologies musculo-squelettiques du pied et de la cheville qu’il terminera en septembre 2019.

Dominic Chicoine