Traitement douleur talon

Nom médical : Fascipathie plantaire

Souvent appelé : fasciite plantaire, aponévrosite plantaire , Épine de Lenoir

Si vous pensez être la seule personne à souffrir de douleurs au talon, détrompez-vous! Une personne sur dix souffrira d’un épisode lié à ce type de problématique au cours de sa vie. Il s’agit de la pathologie du pied la plus commune!

Il est important de comprendre qu’il existe plusieurs autres causes de douleur aux talons, cependant, la réalité est que 80 % des personnes qui ont mal au talon souffrent effectivement d’une fasciite plantaire.

En suis-je atteint ? 

Dans la plupart des cas, elle est caractérisée par une vive douleur au talon ressentie immédiatement lors des premiers pas effectués en sortant du lit le matin. La douleur s’atténue après quelques pas, mais elle demeure présente et l’inconfort se ressent au cours de la journée et durant les longues périodes en position debout.

La douleur est majoritairement absente lorsque vous êtes assis ou au repos. Elle touche plus fréquemment le dessous du talon, mais elle peut parfois irradier dans l’arche du pied à différents niveaux le long de la surface plantaire.

Lorsqu’une personne souffre depuis longtemps, des signes de compensations peuvent altérer volontairement la façon de marcher. Ce mécanisme est mis en place pour éviter de marcher sur la partie du talon qui est la plus douloureuse. Une compensation peut mener à l’impression que la douleur se déplace sur le côté externe du pied et monte le long de la jambe.

Signes classiques :

  • ​Douleur au talon et/ou dans l’arche plantaire
  • Douleur et raideur souvent ressenties aux premiers pas le matin ou après une période de repos.
  • Certains se plaignent d’une sensation d’avoir une aiguille sous le talon.

Le rôle du fascia plantaire :

Tout d’abord, l’aponévrose plantaire est une bande fibreuse qui s’insère sous votre talon et va s’attacher à l’avant de votre pied. Son implication dans la fonction du pied est multiple, principalement, il supporte votre voûte plantaire. À chaque pas que vous effectuez, votre pied tend à vouloir s’affaisser et l’aponévrose exerce une résistance pour maintenir la forme de votre pied.

Épine de Lenoir

La fasciite plantaire est souvent confondue avec l’Épine de Lenoir, synonyme d’épine calcanéenne, qui n’est en fait qu’une excroissance osseuse formée à l’endroit d’insertion du fascia sur l’os du talon. Cette épine n’est pas le problème en soi; elle est plutôt une variante observée sur la radiographie qui y est associée, sans en être la cause. Donc, l’épine de Lenoir et la fasciite plantaire sont souvent des termes médicaux mal utilisés pour décrire les douleurs au talon.

Il est important de comprendre que l’épine de Lenoir n’est pas la cause de la douleur, ce n’est pas un os pointu qui fait mal lorsque vous mettez le pied par terre. À titre d’exemple, vous pouvez avoir une fasciopathie plantaire très douloureuse sans avoir d’épine de Lenoir et, au contraire, n’avoir aucune douleur au talon et avoir une épine de Lenoir sur vos radiographies.En pratique, il est plus important de connaître l’épaisseur du fascia pour suivre l’évolution de la pathologie, que de savoir s’il y a présence ou non d’une épine de Lenoir.

L’imagerie médicale de prédilection pour visualiser les structures est l’échographie ou encore l’imagerie par résonance magnétique. La prise de radiographies est seulement utilisée pour éliminer la possibilité d’une condition reliée à la structure osseuse, comme une fracture. Au final, ce qu'il faut retenir est que la source de votre douleur n’est pas liée à la présence ou l’absence d’une excroissance osseuse sous votre talon.

Facteurs déclencheurs :

En règle générale, les personnes affectées ne savent pas comment ni pourquoi les douleurs ont commencé́. Cependant, il est important d’identifier et de prendre conscience de la cause puisque si celle-ci est répétée, la condition peut s’aggraver et la douleur peut augmenter. Voici quelques exemples qui pourraient expliquer l’apparition de vos douleurs :

  • Un changement de souliers
  • Un antécédent de problème au talon
  • Une augmentation en intensité, en durée ou en fréquence d’une activité physique
  • Une prise de poids récente
  • Un retour non graduel au sport
  • Une activité intense sur une courte période isolée dans le temps (p. ex. : un déménagement, des rénovations, travailler sur le terrain, etc.)
  • Plusieurs de ces facteurs peuvent être combinés.

Traitements maison :

  • • Glace : Bouteille d’eau congeler à rouler sous le pied, 15 minutes à tous les deux heures  (après activité)
  • • Échauffez votre pied en pratiquant l’auto-massage (avant toute activité) ;
  • • Bain de contraste 25 minutes alternance froid-chaud (5 minutes chacun et il est important de débuter par le froid et terminer par le froid)
  • • Masser régulièrement : surtout avant de faire le premier pas le matin ;
  • • Exercice/Étirement à l’aide de la marche « monter-descendre avec les talons dans le vide » 60 répétitions ;
  • • Repos : Suspendre ou ajuster les activités physiques provisoirement ;
  • • Éviter de marcher pieds nus tant que la douleur est présente et mettre un soulier à semelle rigide et idéalement avec une élévation au talon ;
  • • Utiliser un pad talon en gel si nécessaire.

Traitements par votre podiatre :

Une fois avoir posé le bon diagnostic et identifié les causes spécifiques du problème, le podiatre sera en mesure d’établir le bon plan de match. Le rôle de votre podiatre est déterminé quel est votre le plan de traitement optimal pour guérir votre douleur au talon.

Plusieurs outils sont à sa disposition :

  • Infiltration de cortisone échoguidée : Elle agit à titre d’anti-inflammatoire local pour diminuer efficacement la douleur.
  • Série de « Taping » : il s’agit d’un bandage sous le pied qui limite le mouvement de façon à diminuer la tension sur le fascia.
  • Orthèse plantaire sur mesure : fabriquées à partir de l'empreinte de votre pied, les orthèses plantaires sont un moyen de répartir les pressions sous votre pied et de diminuer la tension au niveau du fascia.
  • Autres traitements : Attelle de nuit, Botte de décharge, Injection PRP, Thérapie manuelle.

 

Nous sommes les spécialistes dans le traitement de la douleur au talon. Nous sommes devenus une clinique de recours pour le traitement des cas les plus difficiles et persistants de douleur au talon. Nous avons un intérêt particulier à traiter les patients qui n’ont pas pu obtenir un soulagement chez les autres médecins et thérapeutes.

Questions fréquentes : 

Pourquoi choisir PodFormance pour guérir vos douleurs aux talons ?
Nous traitons chaque patient comme un athlète de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de que les douleurs ne reviennent. Que vous soyez champion élite dans votre sport ou que votre objectif soit de marcher pour garder la forme, nous vous aiderons à ce que les douleurs ne vous limitent pas dans vos activités quotidiennes.
Est-ce que j’aurai une sensibilité́ au talon pour le restant de mes jours?
C’est une question détournée pour savoir si l’on peut guérir complètement de cette condition. Certaines personnes vont demeurer avec des sensibilités au talon pendant plusieurs mois, voire plusieurs années. Il ne s’agit plus de la douleur vive et intense des premiers temps, mais d’une sensibilité qui persiste lors du port de certaines chaussures ou la réalisation de certaines activités. Dans la plupart des cas, la dernière douleur à partir est la dyskinésie post-statique, douleur après une période de repos. La réponse est NON. Malgré ce que certaines personnes disent, il est possible de guérir complètement. Un programme de réhabilitation fait assidûment est la solution pour se débarrasser complètement des dernières sensibilités persistantes.
La guérison me prendra combien de temps?
Chaque individu est différent, de par ses activités, ses habitudes de vie, sa santé globale et surtout, son implication dans le traitement. Dans le cas où vous appliquez toutes les recommandations indiquées plus haut, vous devriez avoir une amélioration d’environ 50 % de vos symptômes en un mois.
J’ai des petites « boules de chair » dans mon fascia plantaire...
La présence de nodule dans l’aponévrose plantaire est appelée fibromatose plantaire. Il s’agit d’une condition bénigne qui peut être d’origine génétique et est couramment associée à la fasciopathie plantaire. Leur apparition peut être lente ou rapide et dans certains cas, ils peuvent causer de la douleur. Des recherches scientifiques expliquent leur apparition par une micro-déchirure qui demeure non traitée et qui est souvent signe d’une tension importante dans l’aponévrose.

Faites votre premiers pas vers la guérison.

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre

Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.

Dr. Dominic Chicoine, votre podiatre

Dominic Chicoine est diplômé au Doctorat en Médecine Podiatrique à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Passionné par la biomécanique, il poursuit ses études à la maîtrise à l’Université Laval sur les pathologies musculo-squelettiques du pied et de la cheville qu’il terminera en septembre 2019.

 Attendez! Encore mal aux pieds?

Inscrivez-vous pour recevoir gratuitement notre guide de conseils pour soulager efficacement vos douleurs aux pieds.
- Votre Podiatre