Blog

Tendon d’Achille : guérir par l’exercice progressif

Ce type de douleur peut arriver à n’importe qui. Par ailleurs, la tendinopathie d’Achille est l’une des blessures les plus observées dans ma pratique professionnelle. Et vous n’avez pas besoin d’être un coureur régulier pour en souffrir. Et que vous soyez petit ou grand, mince ou gros, ne change rien non plus. En fait, cette blessure survient à la suite d’une surcharge sur votre tendon d’Achille. Alors que vous couriez ou marchiez, la douleur provient du fait que vos exercices sont trop intenses ou trop nombreux.

Examinons de manière plus approfondie ce qui prédispose une personne au risque de contracter une tendinopathie d’Achille :

La force

Il s’agit d’un facteur important. Les muscles de vos mollets se chargent de produire la puissance nécessaire pour faire avancer votre corps. S’ils ne sont pas assez développés pour bien supporter chacun de vos pas, ils devront travailler plus forts et, en bout de ligne, ils s’épuiseront plus rapidement et vous ressentirez de la douleur. Il se peut même qu’une rigidité ou une inflammation se manifeste.

La structure et la fonction du pied, autre facteur important,

Vous devez songer à gérer votre charge et le stress imposé à vos muscles et tendons. Si vous vous entraînez trop, vous ne laissez pas le temps nécessaire au tendon pour se rétablir, ce qui entraînera l’apparition de douleurs et de symptômes désagréables.

Est-ce possible d’avoir mal au tendon sans que ce soit inquiétant ?

Eh bien, oui. Vos tendons s’adaptent à la charge, ce qui signifie que si vous les sollicitez, il se peut que vous ressentiez de la douleur. Alors, si celle-ci est légère, rien ne sert de s’inquiéter. Par contre, si la douleur est importante et/ou persistante et vous empêche de poursuivre votre activité sportive, c’est un signe que votre tendon ne réagit pas bien et qu’il faut y porter une attention particulière.

Traitement

Le but du traitement est d’adapter la quantité de stress, synonyme ici de « tension », sur vos tendons à la bonne capacité et mettre en place un programme qui fera progresser votre réadaptation pour que vous puissiez reprendre vos activités physiques sans ressentir de douleur.

Par exemple, un programme de réhabilitation complet devra prendre en compte tous ces points :

  • Identifier votre problème et établir un diagnostic concernant la cause de votre douleur;
  • Mettre en œuvre un plan de prise en charge à court terme pour réduire l’intensité de votre douleur et vos symptômes;
  • Prendre le temps de comprendre la cause de votre douleur afin de pouvoir concevoir un programme de traitement efficace;
  • Adapter un programme de force et de conditionnement physique, de sorte à ce que votre tendon d’Achille puisse supporter les charges imposées lorsque vous faites de l’exercice ou que vous pratiquez un sport, et;
  • Mettre en œuvre un programme de retour au sport qui permet de minimiser le risque de blessures récurrentes.

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

Antonin Bérubé

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre

Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.