Blog

Tout savoir sur la goutte: une affection du pied

La goutte est une appellation générale pour une variété de conditions qui résultent d'une accumulation de cristaux d'acide urique dans les articulations. Cette accumulation affecte habituellement vos pieds. L'acide urique provient de la décomposition des purines contenues dans de nombreux aliments que nous consommons. Une anomalie dans la gestion de l'acide urique et la cristallisation de ces composés dans les articulations peut provoquer des crises d'arthrite douloureuse.

Symptômes

Les crises aiguës de goutte se caractérisent par l'apparition rapide d'une douleur dans l'articulation affectée, suivie de chaleur, d'enflure, de décoloration rougeâtre et de sensibilité marquée. Certaines personnes disent même avoir l'impression que la zone touchée est en feu. La petite articulation à la base du gros orteil est la zone la plus commune pour une attaque. Les autres articulations susceptibles d'être touchées sont le gros orteil, les chevilles, les genoux, les poignets, les doigts et les coudes. Chez certaines personnes, la douleur aiguë est si intense que le moindre contact du drap de lit avec l'orteil provoque une douleur aiguë. Ces crises douloureuses s'atténuent habituellement en quelques heures ou quelques jours, avec ou sans médicaments. Dans de rares cas, une attaque peut durer des semaines. La plupart des personnes souffrant de goutte auront des crises répétées au fil des ans.

Stades

Les symptômes et le traitement diffèrent selon les stades. Il y a quatre stades de la goutte :

  • hyperuricémie asymptomatique
  • goutte aiguë
  • goutte intermittente
  • goutte chronique

Hyperuricémie asymptomatique

L'hyperuricémie survient lorsque vous avez trop d'acide urique dans le sang. Si vous n'avez aucun autre symptôme, il s'agit d'une hyperuricémie asymptomatique.

 

Goutte aiguë

La goutte aiguë survient lorsque l'hyperuricémie entraîne la formation de cristaux d'acide urique dans l'une de vos articulations. Elle provoque des douleurs intenses et de l'enflure. Votre articulation peut aussi sembler chaude. Vos symptômes apparaîtront de façon soudaine et dureront probablement de 3 à 10 jours. Il se peut que vous subissiez plusieurs crises de goutte aiguës au cours d'une période de plusieurs mois ou années.

 

Goutte intermittente

La goutte intermittente est la période qui s'écoule entre les crises de goutte aiguë. Vous n'aurez aucun symptôme à ce stade.

 

Goutte chronique

La goutte chronique peut se produire si vous ne la traitez pas. Cela peut prendre 10 ans ou plus pour se développer. Au cours de ce stade, des nodules durs (tophi) se développent dans vos articulations et dans la peau et les tissus mous qui les entourent. Les tophi peuvent également se développer dans d'autres parties de votre corps, comme vos oreilles. Ils peuvent causer des dommages permanents à vos articulations.

Causes

La goutte est une maladie complexe. Une multitude de facteurs peuvent en être la cause. Certaines affections, comme les troubles sanguins et métaboliques, peuvent engendrer une production excessive d'acide urique par votre organisme. Une consommation excessive d'alcool peut également mener à un excès d'acide urique.

Certains aliments peuvent aussi favoriser la goutte lorsque vous en mangez trop. Il s'agit notamment de :

  • fruits de mer
  • viande rouge
  • abats
  • jus sucré
  • sel

Vous pouvez également contracter la goutte si votre corps n'élimine pas correctement l'acide urique. Si vous êtes déshydraté ou affamé, il peut être difficile pour votre corps d'excréter l'acide urique. Il s'accumule alors sous forme de dépôts dans vos articulations.

Certaines maladies et troubles, comme les problèmes rénaux ou thyroïdiens, peuvent également nuire à la capacité de votre corps à éliminer l'acide urique. Certains médicaments peuvent également rendre l'élimination de l'acide urique plus difficile pour votre corps. Ces médicaments comprennent les diurétiques et les médicaments fongiques immunosuppresseurs, comme la cyclosporine.

Facteurs de risque

L'obésité, la prise de poids trop importante, surtout chez les jeunes, une consommation d'alcool modérée à forte, l'hypertension artérielle et une fonction rénale anormale sont parmi les facteurs de risque de souffrir de goutte. Certains médicaments et certaines maladies peuvent également causer des niveaux élevés d'acide urique. De plus, il y a une prévalence accrue de taux anormalement bas d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie) chez les patients souffrant de goutte.

Diagnostic de l'arthrite goutteuse

La goutte est envisagée lorsqu'un patient signale des antécédents de crises répétées d'arthrite douloureuse, surtout à la base des orteils ou dans les chevilles et les genoux. Le test le plus fiable pour détecter la goutte est le dépistage des cristaux d'acide urique dans le liquide articulaire obtenu par aspiration articulaire. Cette procédure est pratiquée sous anesthésie locale topique. En utilisant une technique stérile, le liquide est prélevé (aspiré) de l'articulation enflammée à l'aide d'une seringue et d'une aiguille.

Toutefois, un bilan sanguin complet, des radiographies et une évaluation globale de l’état de santé du patient est la première ligne d’évaluation pour la goutte.

Traitement

Le plan de traitement prescrit par votre podiatre dépendra du stade et de la gravité de votre goutte. Médicaments souvent prescrits :

  • de la colchicine (médicament oral) pour réduire la douleur dans votre articulation
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l'ibuprofène ou le naproxène, pour réduire l'inflammation et la douleur dans votre articulation
  • les corticostéroïdes, comme la prednisone, pour réduire l'inflammation et la douleur dans votre articulation
  • les médicaments pour réduire la production d'acide urique dans votre corps, comme l'allopurinol
  • les médicaments pour aider votre corps à éliminer l'acide urique, comme le probénécide

En plus des médicaments, votre podiatre peut recommander des changements à votre mode de vie pour vous aider à gérer vos symptômes et à réduire votre risque de futures crises de goutte. Par exemple, il peut vous encourager à :

  • adapter votre régime alimentaire
  • réduire votre consommation d'alcool
  • perdre du poids
  • arrêter de fumer

Des injections de cortisones intra-articulaires peuvent être pratiquées pour réduire les symptômes chroniques de la goutte.

Une orthèse plantaire peut aider à réduire le stress sur certaines articulations du pied.

Cet article vous est utile? Il pourrait l'être pour d'autres! Partagez-le en cliquant ici pour aider des gens qui, comme vous, veulent faire le premier pas vers la guérison.

Antonin Bérubé

Dr. Antonin Bérubé, votre podiatre

Diplômé du programme de doctorat en médecine podiatrique (DPM) de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Il est professionnel de pathologies du pied et la de cheville. Sa passion pour la biomécanique et les douleurs musculo-squelettiques l’amène à traiter chaque patient comme un athlète, de façon à le remettre sur pied le plus rapidement possible et à prévenir de futures blessures.